Jacquemus

Je n’avais encore jamais prêté une grande attention à ce personnage, à ses collections. Finalement, en cette semaine de la Fashion Week parisienne qui se déroulait du 28 février au 8 mars, je me me mis à m’intéresser à Jacquemus. Et ce que je vis m’a plu de suite… Un vestiaire fait de poésie et de sensibilité, associé à des coupes extravagantes et audacieuses.

Simon Porte Jacquemus explore les années 1980 et les coupes minimalistes. Ce jeune prodige de 27 ans joue déjà dans la cour des grands.

De la poésie, oui, et jusqu’au nom des collections.

« Les filles en blanc », « la femme enfant », « les parasols de Marseille », « l’enfant du soleil », « les santons de Provence » , « l’amour d’un gitan »

 Il se décrit comme aimant le blanc, le bleu, les rayures, les fruits, Marseille et les années 1980. Je crois que tout est dit.

Des collections vitaminées, ensoleillées, mais surtout portables.

Quelques unes de mes silhouettes préférées du défilé Printemps/Ete 2017

 

Source : Vogue.fr

Quelques silhouettes du défilé Automne/Hiver 2017-2018

Source : Lexpress.fr

Une veste aux larges épaules équilibrée par la taille resserrée, une chemise d’homme à la taille froncée, une ceinture corset à pois qui souligne la taille, ou encore une chemise rose XXL, associée à un pantalon froissé. Une subtile féminité…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s